Blog

Ecriture automatique et contact avec l'au-delà

Qui n’a pas souhaité, un jour, prendre contact avec un être cher disparu trop tôt dont la perte est insupportable ?

 

La démarche reste légitime.

 

Le décès d’un parent, enfant ou ami est injustifié injustifiable.

 

La douleur se fait vive et le seuil de tolérance est vite franchi.

 

Nous n’acceptons pas le départ brutal ou non de l’un des nôtres.

 

C’est une des conditions qui peuvent nous pousser à avoir recours à l’écriture automatique dans le but de recréer le lien qui nous unissait avec nos êtres chers disparus.

 

Les dangers associés à cette pratique ne sont pas toujours évoqués avec soin. Les conséquences peuvent être dramatiques.

 

Il est vrai que n’importe lequel d’entre nous peut communiquer avec l’au-delà. Un stylo, une feuille de papier et une bougie allumée et le tour est joué.

 

Seulement, comment s’assurer avec certitude de la personne à qui vous vous adressez ? Même en demandant une date de naissance ou de décès, ce n’est en aucun cas un gage de sécurité, car « ils » lisent dans vos pensées.

 

Les esprits se répartissent en 7 catégories ou sphères et il n’est pas possible de savoir dans laquelle ils évoluent.

 

Ils peuvent se jouer de vous, se faire passer pour l’un des vôtres et provoquer un état de détresse intense qui malgré cela, peut entrainer un état de dépendance qui vous amènera à répéter des séances régulières.

 

Il n’est pas impossible que des résidus laissés par ces esprits s’installent dans votre demeure et agissent sur votre santé mentale ou psychologique.

 

Je vous conseille de ne pas vous aventurer seul dans cette expérience et de faire appel à une personne compétente en la matière.

 

C’est un moyen plus sécurisant de vous assurer que vous dialoguez bien avec vos défunts et que vous ne courrez aucun danger.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site